Collectif Solvo

Dix journalistes indépendants qui pratiquent le journalisme de solutions.

Nous sommes réunis pour mettre en lumière ceux qui tentent des solutions face aux problèmes. Les remèdes miracles n’existent pas, mais nous pensons qu’un travail d’enquête exigeant et critique permet de décrypter les initiatives qui changent la donne.

Nous sommes convaincus qu’une couverture différente de l’actualité, qui donne une vision moins catastrophique de l’état du monde, peut redonner à nos concitoyens le goût de s’informer.

“Un problème sans solution est un problème mal posé.”

Albert Einstein

En faisant un pas de côté, en tournant le regard vers ceux qui tentent de trouver des solutions, nous voulons donner envie au lecteur de s’approprier ces initiatives. 

Au niveau mondial, en 2019, 32% des gens évitent souvent ou occasionnellement les actualités. Ce taux est de 33% en France. “Peut-être parce que le monde est devenu plus déprimant, ou que la couverture médiatique tend à être constamment négative” (1), explique le Reuters Institute for the Study of Journalism. Au Royaume-Uni, où 35% des gens évitent souvent ou occasionnellement les actualités, 58% le font parce que celles-ci ont un impact négatif sur leur humeur, 40% parce qu’ils éprouvent un sentiment d’impuissance.

En France, dans une consultation citoyenne intitulée « Médias & citoyens » , lancée par plusieurs médias régionaux et nationaux début 2020, des internautes regrettent des informations anxiogènes et réclament un « traitement moins rapide et plus approfondi de l’actualité », « plus d’expertise, de pédagogie et d’investigation », et surtout un traitement plus positif, constructif et inclusif.
Digital News Report 2019”, Reuters Institute for the Study of Journalism, réalisé après une enquête en ligne fin janvier-début février 2019.

Comment?

Journalisme de Solutions

  • Le journalisme de solutions enquête sur une ou plusieurs réponses à un problème, en s’intéressant à leur histoire, à leur fonctionnement et à leur efficacité. Il apporte les preuves de leurs résultats.
  • Le journalisme de solutions ne propose pas de remède miracle et ne fait pas la promotion d’une réponse plutôt qu’une autre, mais dresse un bilan des avantages et inconvénients des solutions existantes. Il explore aussi les limites de ces réponses.
  • A l’instar du journalisme d’investigation, le journalisme de solutions reste critique et analyse les faits. Il interroge la manière dont le problème est posé.
  • Il répond aux questions “qui fait mieux ?” et “comment ?”.
  • Nous utilisons les supports qui nous paraissent pertinents selon les sujets: Ecrit, photographie, podcast, vidéo…

Nous faisons le pari qu’il est possible de parler des solutions sans être naïfs.
 
En pratiquant ainsi, nous voulons contribuer à donner une vision plus équilibrée et plus fine du monde qui nous entoure. Alors que les médias connaissent actuellement une période économique difficile, le journalisme de solutions a le potentiel de ré-engager le lectorat mais aussi le citoyen, en lui montrant la voie de l’action. 

Nous nous revendiquons ainsi de l’approche du Solution Journalism Network.

Quoi?

Les 1000 premiers jours de l’enfant.

Mille jours, un peu plus de deux ans et demi. A hauteur d’adulte, cela peut sembler un éclair. Pour un bébé, c’est une période fondatrice tant du point de vue physiologique que neurodéveloppemental. Le gouvernement a choisi de s’emparer de la question en confiant au neuropsychiatre
Boris Cyrulnik une concertation qui a pour objectif de transformer les politiques publiques de soutien à la parentalité, depuis la conception jusqu’aux deux ans de l’enfant.
Solvo a choisi de faire de cette thématique son premier sujet de travail collectif. Si nous nous sommes emparés des mille premiers jours de l’enfant, c’est pour explorer ce qui fonctionne en réponse à la dépression post-partum, aux dangers des écrans ou encore au manque d’investissement du père ou du deuxième parent.

Publications

1000 premiers jours de l’enfant.

Texte: Claudine Proust.
Texte: Michèle Foin
Texte: Michèle Foin . Photo: Antonin Weber.
Photos et texte: Véronique Bury
Texte: Cyrielle Chazal. Photo: Bruno Alsellem
Texte: Claudine Proust.
Les Mille premiers jours. Top Santé.
Texte: Claudine Proust.
Texte: Michèle Foin
Danger des Ecrans. Gazette des communes.
Texte: Michèle Foin
Texte: Michèle Foin . Photo: Antonin Weber.
Comment lutter contre la surexposition des tout-petits aux écrans ?. We Demain.
Texte: Michèle Foin . Photo: Antonin Weber.
Photos et texte: Véronique Bury
Kaizen, les solutions pour faire bouger les enfants en appartement pendant le confinement. Kaizen.
Photos et texte: Véronique Bury
Texte: Cyrielle Chazal. Photo: Bruno Alsellem
Les TISF, accompagnent les jeunes mères en souffrance. Le Monde.
Texte: Cyrielle Chazal. Photo: Bruno Alsellem

Qui?

Michèle FOIN

Je suis devenue journaliste de presse écrite il y a dix ans, en m’intéressant à l’accueil de la petite enfance puis à l’éducation et la jeunesse, une façon de m’interroger sur l’espérance du monde. Je suis une adepte d’un journalisme de terrain, proche des gens, et qui met en avant les initiatives qui fonctionnent. Convaincue que l’avenir de mon métier passe par un autre récit, j’ai créé le collectif de journalistes Solvo en 2019. Je manie aussi la caméra et le micro.
Tél : +33 6 76 57 79 14

Hélène CORBIE

Fille de paysans, j’ai tenu ma première caméra à 12 ans pour raconter le monde en images. Mes sujets de prédilection : agriculture, écologie, gestion des ressources, inégalités territoriales… Et par-dessus tout : que l’humain crève l’écran ! Reporter d’images, monteuse et au besoin présentatrice, je travaille sur des formats longs et les nouvelles écritures web, après plusieurs expériences dans le news en France et dans des bureaux étrangers. Coréalisatrice de “Maman, j’ai raté l’actu !”, podcast pour les 8-12 ans, j’anime des ateliers d’éducation aux médias.
Tél : +33 6 26 10 13 91

Claudine PROUST

Journaliste de presse écrite depuis trente ans, je promène mes carnets entre blouses blanches et patients, sur le terrain des labos, cabinets médicaux, hôpitaux (jusque dans les salles d’op, sans m’évanouir !) pour écrire sur la santé. J’aime autant vulgariser ce qu’il faut savoir des petits bobos et gros maux et des dernières découvertes médicales, qu’enquêter sur les scandales sanitaires et leurs remèdes.
Bref, décrypter et raconter ce et ceux qui se cachent derrière l’actualité santé.

Patrick GAILLARDIN

Ce qui nous tient debout, ce qui nous fait avancer. C’est cela que je veux montrer dans mon travail de portrait et de reportage. Montrer ce qui nous rend singulier et essentiel.
Ma carrière a commencé en 2000 au Japon comme correspondant de l’Agence REA. Après un passage en Bulgarie, je suis revenu à Paris pour travailler pour la presse française et internationale. Le podcast est entré dans ma pratique il y a quelques années.
Tél : +33 6 13 92 11 91
https://www.patrickgaillardin.com

Pauline BANDELIER

Journaliste presse écrite et radio, férue de formats longs, je garde une forte inclination pour la Chine où j’ai vécu quatre ans et dont je parle la langue. Mes études de relations internationales m’ont par ailleurs rendue particulièrement sensible aux sujets en lien avec la justice sociale et environnementale. Je vois le journalisme de solutions comme un moyen de faire émerger l’espoir et de motiver l’action collective au travers d’expériences inspirantes.

Véronique BURY

Véritable électron libre, curieuse et touche-à-tout, j’aime passer d’un sujet à l’autre, du sport à l’environnement, de la santé à l’éducation. En texte comme en photos. Mais ce qui me passionne par-dessus tout, c’est la rencontre. L’échange. Raconter des histoires. Montrer à voir en donnant du sens.
Tél : +33 6 82 14 24 92

Cyrielle CHAZAL

Les transitions, sous toutes leurs formes, me passionnent. Avec un tropisme écolo, tout de même : avant d’intégrer le CFJ (spécialité newsroom option radio), j’ai effectué des études de droit de l’environnement (M1 et M2 pluridisciplinaires à Paris-XI). Je privilégie les enquêtes-reportages.
Tél : +33 6 63 58 96 59

Marine SAMZUN

Profondément animée par les thématiques liées à l’écologie intégrale, de l’environnement à la solidarité, j’ai à cœur d’aller à la rencontre des acteurs de terrain pour montrer comment ils tentent, à leur échelle, de rendre le monde plus habitable et fraternel. Textes, podcasts ou vidéos : j’aime varier le support de traitement de mes sujets afin de sensibiliser le lecteur, le surprendre, le questionner.
Tél : +33 6 61 00 23 24

Laure DELACLOCHE

Je m’intéresse aux sujets de société en France et à l’étranger, ainsi qu’à la fabrique des politiques publiques. Je suis une geek du Journal officiel mais j’aime aussi recueillir de longs témoignages. Bref, mon appétit journalistique est varié et solide. 

Antonin WEBER

Belge. Formé à la sociologie, je bifurque vers la photographie en 2014 au gré d’un voyage d’études en Turquie. L’image s’impose alors à moi, pour transmettre mon regard sur la société. Je crois en la subtilité d’un regard intimiste pour raconter des histoires à hauteur d’Homme. 
Tél : +33 6 41 45 75 82
https://www.antoninweber.com/

SUIVEZ NOUS!

Nous sommes à votre écoute. N’hésitez pas.

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×